Pourquoi l'automatisation est une solution de sortie de crise

Le coronavirus infecte non seulement les personnes, mais aussi les entreprises, des secteurs d'activité et filières entières. Dans ce contexte, le commerce électroniques et les technologies associées s'avèrent plus importants que jamais. En particulier l'automatisation et l'intelligence artificielle.

La pandémie a-t-elle déjà eu un impact sur les activités des projets d'IA dans les entreprises à court et à long terme ?

Pas à court terme, car la situation est encore assez nouvelle. Pour l'instant, personne n'est en mode panique et n'arrête les projets ad-hoc. D'après ce que nous pouvons voir, les responsables agissent calmement.

À long terme, l'impact économique n'a pas encore été défini. Bien sûr, certains secteurs sont directement et immédiatement touchés - l'aviation et le tourisme, par exemple - mais cela n'affecte pas l'ensemble de l'économie. Ce n'est pas encore le cas. Mais la réduction viendra très probablement.

L'effet stratégique est différent, parce que nous pouvons nous appuyer sur l'expérience passée dans ce domaine : lors de la dernière récession, en 2008, on a soulevé la même question. À l'époque, les entreprises ont réalisé des économies massives dans leurs activités traditionnelles, tout en investissant massivement dans l'avenir. Et le futur sujet pour 2020 est très certainement l'IA.

Les clients reportent-ils maintenant leurs commandes ou, au contraire, investissent-ils des budgets qui ont été libérés ?

Dans notre domaine, c'est presque le "business as usual". Jusqu'à présent, personne ne s'est manifesté, ni pour investir davantage, ni pour arrêter les projets. Cependant, nous sommes toujours dans la phase où tout le monde prie pour que cela passe rapidement.

L'IA apporte-t-elle une contribution en tant qu'outil passionnant pour l'évaluation de données de masse ?

S'il y a une chose pour laquelle l'IA est bonne, c'est le calcul mathématique des probabilités. Sa tâche principale et sa compétence consistent à reconnaître les modèles dans les données historiques et à faire ainsi des prévisions pour l'avenir. À cet égard, c'est le grand moment pour l'IA.

L'IA entre-t-elle en jeu spécifiquement dans la pandémie, par exemple en analysant les modes de propagation ?

Absolument, oui. En ce moment, la recherche et le développement, en particulier, battent leur plein. Pas ou pas encore visible pour le public.

Par exemple, "Alphabet" soutient un projet de sociétés internationales de biotechnologie et d'universités dans le cadre duquel deux milliards de substances actives potentielles contre COVID-19 sont passées au crible de l'IA. À cette fin, ils ont libéré la puissance de calcul illimitée du nuage Google. Sans l'IA, il serait tout simplement impossible de simuler une telle quantité.

Il en va de même en Allemagne, où l'Institut Fraunhofer, par exemple, travaille sur une application qui reconstruira les chaînes d'infection de manière anonyme et numérique sans enregistrer leur localisation. Cela aussi ne sera pas possible sans l'IA.

Mais nous n'en sommes pas encore à l'obtention de résultats concrets. Je ne pourrais pas dire qui travaille déjà avec cette application

L'IA dans le domaine du marketing/commerce et dans d'autres contextes commerciaux peut-elle aider à faire face à la crise et à en tirer des enseignements pour les modèles commerciaux ?

Le virus infecte actuellement aussi des entreprises et des industries, si vous voulez. Si bien que le commerce électronique s'avère plus important que jamais. Ceux qui ont digitalisé leurs process et leurs infrastructures en conséquence sont plus flexibles et restent capables d'agir.

L'IA peut bien sûr être un facteur important à cet égard. Par exemple, si vous voulez analyser et évaluer des données rapidement et à grande échelle afin d'en tirer des conclusions et de réagir rapidement aux changements du marché ou à d'autres facteurs similaires. Mais l'IA seule n'est pas le remède magique. Sans les bonnes données et le bon traitement, même la meilleure IA n'atteindra pas les résultats souhaités.

Le coronavirus aura-t-il des effets à long terme sur l'adaptation et le développement de l'IA - des start-up apparaissent-elles soudainement ?

Tout indique que des investissements massifs seront consentis dans le domaine de l'intelligence artificielle à l'avenir, dans le contexte de la crise actuelle et surtout après celle-ci. La majorité du capital-risque pour les prochaines années sera certainement investie dans ce domaine.

Cela signifie-t-il que nous sommes tellement occupés à gérer le court terme que le temps et les budgets nécessaires à la poursuite du développement sont devenus rares ?

Les deux. Il est clair qu'en temps de crise, il s'agit de maintenir l'activité. Mais il serait dangereux de se limiter à cela. Après tout, il y a un "après", et l'objectif devrait être de sortir plus fort de la crise.

Bien sûr, nous ne savons pas encore où nous allons. Les entreprises et les prestataires de services doivent donc prendre le temps dès maintenant de réfléchir et de planifier tous les scénarios afin d'être et de rester dans la meilleure position possible.

Quelles sont les technologie d'intelligence artificielle qui ont le plus d'avenir ?

Même avec l'intelligence artificielle, surtout l'intelligence artificielle qui s'appuie sur le passé, il est difficile de prédire ce qu'il va se produire. Mais on peut citer 4 types de technologies sans prendre de risque:

  • La reconnaissance d'image, de texte et de vidéo qui  permet à la fois à votre iphone de classer vos photos par sujet, à Facebook de vous espionner à travers les photos que vous publiez sur votre fil Facebook, à Youtube de sous titrer automatiquement les vidéos que vous uploadez ou encore à cet expert-comptable à classer automatiquement les factures dans votre système comptable,
  • L'analyse de données via des technologies issues du big data qui permettent de faire parler les montagnes de data générées par l'ère du digital
  • L'intelligence artificielle symbolique qui permet de créer des agents intelligents reproduisant les raisonnements humains complexes

Sur les mêmes sujets

Intuitions

Gamification

Le jeu video risque d'envahir durablement le monde du marketing et de l'éducation.

Les enjeux sur Internet Actu

Synthèse sur Wikipedia

 

Contact

Raphaël Richard
32 rue de paradis
75010 Paris

Contactez moi par mail